poésie

Francis Bacon : Trois études de personnages au pied d’une Crucifixion

3 avril 2017
By Annie Mavrakis
Francis Bacon : Trois études de personnages au pied d’une Crucifixion

Bacon ayant détruit la plupart de ses œuvres d’avant 45, le premier et seul triptyque réalisé à cette époque, Trois personnages au pied d’une Crucifixion (Tate Britain 1944, huile et pastel ; chaque panneau : 94 cm x 73,7 cm) donne un peu l’impression de « tomber du ciel ». De fait, Bacon a souhaité donner ce caractère,...
Lire la suite »

Tags: , , , , , , , , ,
Posted in Bacon, Ut pictura poesis / esthétique, au jour le jour, iconologie, peinture actuelle (XXe-XXIe siècles), poésie | No Comments »

La double appartenance de la peinture

1 août 2012
By Annie Mavrakis
La double appartenance de la peinture

Conférence faite le 12 mai 2012 à l’invitation de l’APF (Association Psychanalytique de France) dans le cadre de la présentation de l’ARCC animé par Olivia Todisco.  Je voudrais dédier cet exposé, dont le titre est emprunté à René Char, aux poètes et écrivains de notre temps pour qui, comme Pierre Michon, « le monde visible existe » :...
Lire la suite »

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Posted in Ut pictura poesis / esthétique, poésie | 2 Comments »

Notes sur « Le mot joie », un texte de Philippe Jaccottet

26 janvier 2012
By Annie Mavrakis

Comment, dans l’imagination des poètes, les mots résonnent-ils avec les choses, comment se travaille pour chacun d’entre eux la coïncidence du signifiant donné, commun, avec un référent lui-même métamorphosé? Bref, comment les choses du monde trouvent-elles chaque fois dans le poème un nom spécial, imprévu, irremplaçable? C’est une question rarement traitée par les poètes eux-mêmes, jaloux de sauvegarder...
Lire la suite »

Tags: , ,
Posted in anthologie de textes et d'images, au jour le jour, poésie | 2 Comments »

Nouvelles réflexions sur « Raturer outre » (en réponse à Egolithe)

26 juillet 2011
By Annie Mavrakis

Mon petit texte sur Raturer outre écrit certainement trop vite – le blog est pour moi un lieu de réactions quasi instantanées, textes d’humeur ou déclarations d’amour, alors que ce qui est destiné à la publication, livres ou articles, est plus longuement médité – a attiré l’attention d’autre un amateur de poésie à l’étrange...
Lire la suite »

Tags: , , , , , ,
Posted in au jour le jour, poésie | No Comments »

Encore un sonnet de Borges : « Echecs » II

4 février 2011
By Annie Mavrakis
Encore un sonnet de Borges : « Echecs » II

Je ne résiste pas au plaisir de recopier le deuxième sonnet sur les échecs dans la traduction cette fois encore de Jacques Ancet. Et j’en profite pour reproduire cette photo de Borges, en roi inattendu de l’échiquier poétique…                                                                         ...
Lire la suite »

Tags: , ,
Posted in poésie | 1 Comment »

« and what rough beast… » Bacon/Yeats (traduit par Bonnefoy)

26 janvier 2011
By Annie Mavrakis
« and what rough beast… » Bacon/Yeats (traduit par Bonnefoy)

 Je suis, comme beaucoup, une grande admiratrice des traductions d’Yves Bonnefoy, en particulier celles à partir de l’anglais que je connais mieux que les traductions de Pétrarque ou de Leopardi. Un heureux hasard a voulu que  je tombe sur sa traduction de « The second coming », un poème datant de 1919 dont Francis Bacon citait...
Lire la suite »

Tags: , , ,
Posted in Bacon, anthologie de textes et d'images, poésie | No Comments »

« Raturer outre » d’Yves Bonnefoy : un recueil de sonnets ?

1 janvier 2011
By Annie Mavrakis
« Raturer outre » d’Yves Bonnefoy : un recueil de sonnets ?

  Dans la courte préface de son dernier recueil, Bonnefoy évite d’utiliser à propos des poèmes qui le composent le mot de « sonnet », préférant parler de « quatorze vers distribués en deux quatrains et de deux tercets ». Ce « parti prosodique » lui a semblé, explique-t-il, un dispositif propice à faire surgir de l’imprévisible, à défaire les choses...
Lire la suite »

Tags: , , , , ,
Posted in poésie | 3 Comments »

LA FIGURE DU MONDE

    4e de couverture
Le sort de la peinture importe depuis toujours aux écrivains, qui n’ont jamais interrompu leur dialogue avec les tableaux. L’oeuvre des plus grands d’entre eux, de Diderot, de Balzac, de Zola ou de Proust, en témoigne parmi d’autres.
Mais depuis le XIXe siècle ce dialogue est devenu problématique car la fiction et la représentation, qui définissaient pour la littérature et la peinture un espace d’échange et de partage, ont été progressivement évacuées des arts plastiques...

En savoir plus

Commander chez l'éditeur